Le PNT a connu plusieurs visions pour l’atteinte de différents objectifs au fil des années, qui ont fait de lui le programme consolidé et efficace qu’il est aujourd’hui.

La nouvelle vision de la coordination en place est :

« d’avoir un PNT moderne, encore plus efficace ;  ISO accrédité et centré sur l’HOMME s’appuyant sur un CNHU-PPC et un LRM comme centres d’excellence de formation à vocation régionale ».
Notre parcours

La lutte antituberculeuse était sous la responsabilité des services des grandes endémies et consistait essentiellement en des activités de vaccination de masse par le BCG ;  grâce à l’appui de l’OMS et de quelques partenaires technique et financiers.

Avant 1966

Marquée par la création de la  section tuberculose au Ministère de la Santé Publique dont la mission était de mettre en place et de développer des centres spécialisés de lutte contre la Tuberculose

 

La période de 1966 à 1972

Le centre hospitalier de pneumophtisiologie d’AKRON fut le tout premier crée avec le Professeur Martin Gninafon comme médecin chef.

1972

Le centre national de pneumo-phtisiologie du lazaret, fut créé à son tour à Cotonou, et a été dirigé par le Dr SEBAKPO comme premier médecin chef.

1974

La lutte antituberculeuse au Bénin connut une réorientation sous l’impulsion de l’Union internationale contre la tuberculose, avec le fonds d’aide à la coopération. Cette période connut la création  d’autres centres de dépistage et de traitement de la tuberculose, intégrés au système de soins et décentralisés pour une meilleure accessibilité aux populations. Les centres de traitement d’Abomey dans le Zou et celui de Parakou dans le Borgou furent créés à leur tour.

1972 à 1978

Le Programme national contre la tuberculose fut mis en place, afin de définir  des directives pour la mise en œuvre des activités sur l’ensemble du territoire national. Les premiers régimes thérapeutiques virent le jour et furent déployés dans tous les CDTs.  Le premier Coordonnateur nommé était le Professeur Bruno Monteiro, qui sera remplacé en 1982 par le professeur Martin GNINAFON. Ce dernier, pendant 30 ans à la tête du programme l’a restructuré, en l’intégrant complètement au système de soins, et a fait du PNT du Benin, un des modèles cités à travers le monde.

1978

Le Professeur Séverin ANAGONOU prit la suite du professeur du Gninafon. Cette période a été marquée par l’extension du réseau GeneXpert et la création de nouveaux CDT.

2012 à 2019

La coordination du PNT est assurée par le Professeur Affolabi Dissou, en qualité de Coordonnateur, et le Professeur Agodokpessi Gildas comme Coordonnateur Adjoint.

Depuis 2019